Systèmes d’élevage bovin et production fourragère

Compétences

  • Production laitière préservant les ressources
    Production laitière basée sur une utilisation efficace des ressources naturelles
  • Optimisation des techniques de production
    Optimisation des techniques de production visant une réduction des coûts et du travail
  • Production fourragère
    Production fourragère et conservation des aliments dans la pratique
  • Autres usages des herbages
    Entretien et soins des pelouses et des surfaces de reverdissement

Équipe

Prof. Dr Beat Reidy, responsable, professeur en systèmes d'élevage bovin et production fourragère

Braida Dür Gregis, collaboratrice scientifique

Sebastian Ineichen, assistant

Tamara Köke, assistante

Janique Studer, assistante

Michael Sutter, assistant

Matthias Wyss, assistant

Katharina Zeller-Dorn, assistante

Projets en cours

Alimentation : pratiques actuelles et effets de l’herbe pâturée sur la production laitière

En Suisse, en raison des contraintes climatiques et topographiques, les prairies et les pâturages constituent depuis toujours une importante source de fourrage pour les ruminants. On peut supposer que les pratiques d’alimentation y demeurent fort dépendantes des herbages, bien davantage que dans les pays voisins. Par manque de données récentes, il est cependant difficile de l’attester en détail. Or, vu le débat actuel sur l’importation d’aliments et l’utilisation de concentrés, il faut s’attendre à ce que les producteurs soient bientôt contraints de déclarer comment leur lait est produit et à partir de quels aliments. Le projet vise donc les objectifs suivants :

  • relevé systématique des pratiques d’alimentation sur près de 150 exploitations laitières en Suisse,
  • analyse causale d’une utilisation très élevée, ou au contraire très limitée, de concentrés sur des exploitations présentant des performances laitières comparables,
  • examen de la corrélation entre les résultats d’exploitation et la pratique d’alimentation.

A partir des résultats obtenus, l’équipe du projet émettra des recommandations et des conseils visant à réduire les coûts et à augmenter la rentabilité de la production de lait à base d’herbe pâturée par une optimisation de la pratique alimentaire. Les producteurs laitiers du pays pourront ainsi renforcer et mieux communiquer l’image positive du lait suisse.

Direction du projet : Beat Reidy

Partenaires : Office fédéral de l’agriculture (OFAG), Producteurs suisses de lait (PSL)

Une production laitière efficace, projet Interreg

En collaboration avec la Fondation Rurale Interjurassienne, la Chambre Interdépartementale d’Agriculture Doubs – Territoire de Belfort, Agroscope et Agridea, les collaborateurs de la HAFL recherchent les mesures les mieux à même d’améliorer l’efficacité d’une production laitière à base d’herbages, dans le Jura ainsi que dans la région Franche-Comté. Ils s’appuient pour ce faire sur les résultats d’un avant-projet, dont l’objectif était d’identifier et d’optimiser, pour une exploitation donnée sur son site spécifique, les facteurs de succès sur le plan de la technique de production. Comme la part d’herbages dans la ration influence fortement le rendement économique, le projet actuel étudie en priorité la relation entre les conditions naturelles locales, l’état des prairies, leur gestion, ainsi que le système de production laitière. Les résultats doivent servir à améliorer la qualité de l’alimentation et la valorisation de la base fourragère locale.

Direction du projet  : Beat Reidy

Définition de critères de différenciation pour le « Lait des prés »

Par tradition, le lait suisse jouit d’une bonne image ; en raison des conditions environnementales particulières et d’une alimentation dominée par l’herbe pâturée, il est associé à une production semi-naturelle et à un produit sain. En créant spécialement le label « Lait des prés » pour le lait à base d’herbe pâturée, IP-SUISSE Suisse entend renforcer cette image. Mais pour que ce label soit rentable, il faut que le lait des prés se démarque clairement du lait issu de systèmes de production basés sur les aliments concentrés. Le projet se penche donc sur les questions suivantes :

  • Les composants (acides gras, protéines, métabolites) du lait produit conformément aux directives de production actuelles pour le lait des prés d’IP-SUISSE permettent-ils de le démarquer clairement du lait issu de systèmes dominés par les aliments concentrés ?
  • Existe-t-il des indicateurs de la durabilité ou des techniques de production permettant de différencier clairement le lait des prés du lait issu de systèmes dominés par les aliments concentrés ?
  • Comment pourrait-on perfectionner les directives de production actuelles d’IP-SUISSE pour que cette différence soit manifeste ?

 

L’objectif principal du projet est de définir des critères de différenciation imputables à l’alimentation et à la détention des vaches laitières. Le lait des prés et les produits qui en sont dérivés permettraient ainsi de générer une plus-value sur le marché suisse et international.

Direction du projet : Beat Reidy

Partenaires : IP-SUISSE, Agroscope

GRUFKO+

GRUFKO est une application web bilingue (français et allemand) mise à disposition par la HAFL depuis 2005 pour calculer les coûts des fourrages de base (http://grufko.shl.bfh.ch/). Il n’existe aucun autre programme similaire à GRUFKO en Suisse. 

GRUFKO a été remanié et son développement a été poursuivi dans le projet intitulé GRUFKO+, dont les objectifs sont les suivants :

  • améliorer le confort utilisateur,
  • simplifier le calcul de plusieurs variantes nominales,
  • perfectionner l’analyse et la comparabilité des résultats.

GRUFKO+ allie la spécificité de GRUFKO à un confort utilisateur accru et à une meilleure présentation des résultats. La méthode GRUFKO+ est donc adaptée à la pratique et à la formation. 

Direction du projet : Beat Reidy

 

Contact

Prof. Dr Beat Reidy

beat.reidy(at)bfh(dot)ch

Tél. +41 (0)31 910 22 23

Toolbox