Evaluation de la durabilité

Compétences

Durabilité de l’agriculture et des filières économiques

  • Description et évaluation de la durabilité d’exploitations et de filières agricoles
  • Activités de conseil et vulgarisation auprès d’exploitations et de filières souhaitant développer et mettre en œuvre une agriculture durable, également dans le cadre de projets
RISE-Mitarbeiter übergibt Landwirten Analyse

Équipe

Prof. Dr Jan Grenz, responsable, professeur en durabilité

Laura Jakobeit, coordinatrice d’affaires RISE

Daria Reisch, collaboratrice scientifique

Dr Christian Thalmann, collaborateur scientifique

Rebekka Wysscollaboratrice scientifique

 

Projets en cours

RISE – Evaluation de la durabilité en agriculture

RISE est un modèle permettant d’appréhender la durabilité de la production agricole au niveau d’une exploitation selon une approche globale qui tient compte des aspects écologiques, économiques et sociaux. RISE n’est pas seulement un modèle théorique, mais un outil polyvalent conçu à des fins pratiques et doté d’un logiciel spécifique. Il est surtout utilisé par des tiers moyennant un droit de licence. L’équipe RISE propose une formation à ses utilisateurs externes, veillant ainsi à maintenir la qualité pendant tout le processus. RISE a déjà été utilisée sur plusieurs milliers d’exploitations dans le monde entier. 

Direction du projet : Jan Grenz

Informations supplémentaires

Article dans InfoHAFL n° 1/2013 (pdf)

RISE-Beratungsgespräch

Évaluer la durabilité de systèmes agricoles et alimentaires

Carburants et plastiques peuvent être fabriqués à partir de biomasse, qui constitue donc une alternative au pétrole à la fois renouvelable et indigène. Mais utiliser la biomasse à ces fins n’est pas sans risques. En Allemagne par exemple, des régions entières ont été converties à la culture du maïs pour répondre au boom du biogaz. Dans ce contexte, une équipe de recherche de la HAFL développe une méthode ciblant spécifiquement les carburants et plastiques à base de biomasse. Celle-ci permet, d’une part, d’estimer les impacts de leur production et exploitation sur les êtres humains, l’environnement et l’économie, d’autre part, d’évaluer les risques liés à ces activités. Il est ainsi possible d’analyser la durabilité les filières basées sur la biomasse et d’optimiser celle-ci, en incluant toutes les étapes, du peuplement végétal à l’élimination en passant par les processus industriels. La méthode devrait contribuer à améliorer les bases décisionnelles à disposition des milieux scientifiques, des entreprises ou du monde politique.

Direction du projet :  Jan Grenz

Plus d’informations

 

Matériaux de construction fabriqués à partir de noix de coco

Aux Philippines, on estime qu’il manque plusieurs millions de logements. La pénurie touche avant tout les couches sociales les plus pauvres, qui n’ont pas les moyens d’acheter des matériaux de construction. Or, chaque année, l’industrie de la noix de coco du pays génère quelque cinq milliards de tonnes de coques vides. De cette constatation est né un projet réunissant des spécialistes en durabilité de la HAFL et des chercheurs du département Architecture, bois et génie civil (BFH-AHB). Il s’agit de trouver des méthodes durables et bon marché pour fabriquer, à partir de ces coques, des panneaux en fibres, utilisés en construction et comme isolation.

Direction du projet : Jan Grenz

 

Produire des matériaux de construction durables à partir de sous-produits agricoles dans des pays émergents et en développement

Dans cette collaboration avec le département Architecture, bois et génie civil de la BFH, des scientifiques de la HAFL mettent au point un instrument pour évaluer la durabilité de matériaux de construction fabriqués à partir de sous-produits agricoles, et ce aussi bien au stade de la production, que lors de leur utilisation ou de leur élimination. L’analyse porte non seulement sur des critères économiques, écologiques et sociaux, mais compare aussi les performances de ces nouveaux matériaux avec celles de matériaux conventionnels utilisés dans les pays émergents et en développement. Une première étude de cas porte sur des panneaux fabriqués à partir de coques d’arachides. 

Direction du projet : Jan Grenz

 

Productivité et biodiversité 

« Intégrer production agricole et promotion de la biodiversité à l’échelle du paysage » : c’est ainsi que s’intitule un projet commun à la HAFL et à la division Conservation Biology de l’Université de Berne. Celui-ci vise à éclairer d’un jour nouveau les liens entre productivité et biodiversité, et ce à grande échelle. L’objectif est de décrire des stratégies d’utilisation du sol optimales, aussi bien pour la production que pour la biodiversité, et d’améliorer les mesures de promotion de cette dernière. Ce projet constitue le travail de thèse de Silvia Zingg.

Direction du projet: Silvia Zingg

SAFA : Evaluation de la durabilité dans les systèmes agricoles et alimentaires

La HAFL participe à un projet de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui vise à élaborer des directives permettant d’analyser la durabilité des filières et servant en premier lieu de modèle aux producteurs et aux acheteurs de denrées alimentaires.

Direction du projet : Jan Grenz

Informations supplémentaires

Contact

Prof. Dr Jan Grenz

jan.grenz(at)bfh(dot)ch

Tél. +41 (0)31 910 21 99

Toolbox